TechCamp/ Sédrick N’gotta (formateur) «Le gain pour le pays et la sous-région sera énorme ».

djidjinews Sedrick tca
Sédrick N’Gotta, serein. Photo: BS

Il a séduit Washington et le program Yali avec ses idées. Activiste numérique expérimenté dans la promotion de la transparence et de la lutte contre la corruption, il est à l’origine de l’organisation du programme TechCamp Abidjan. 

 Quel est le but de ce TechCamp ?

Ce camp vise à donner des outils technologiques aux jeunes afin qu’ils puissent les utiliser dans leurs communautés respectives pour promouvoir la transparence et la bonne gouvernance.

Quelles seront les articulations de ce TechCamp ?

Pendant deux jours ces jeunes recevront des formations sur l’utilisation efficiente des réseaux sociaux, de la vidéo interactive, des SMS mais aussi sur les techniques de cartographie et de collecte de données.

Quel est l’objectif pédagogique du TechCamp ?

Au terme de ces formations nous espérons qu’ils pourront mettre en pratique  à travers des projets concrets ces outils qu’ils auront appris dans le but de pouvoir créer un impact dans leurs différentes communautés.

Au départ tu avais demandé un hackathon, aujourd’hui tu as un camp régional quelle sont tes impressions ?

Je suis agréablement surpris doublement même.

Cela nous rend responsables parce que la thématique est grande importante. Cela nous montre également à quel point on devrait travailler d’avantage pour pouvoir faire en sorte que ce que nous avons promis soit et nous puissions obtenir ce que nous recherchons.

Le gain pour le pays et pour la sous région sera énorme quand on sait tout ce qu’il peut avoir comme flux illicite de capitaux à cause de la corruption.

djidjinews SN tca
Sédrick le formateur en pleine séance. Photo: BS

Il y a beaucoup de choses à faire et ces jeunes là nous allons les former dans l’espoir qu’ils soient nos relais sur le terrain.

Quel est ton message aux jeunes qui n’ont pas pu être au TechCamp ?

Juste leur dire de ne pas désespérer car les jeunes présents ici seront formés aux techniques de communication pour que cette formation puisse être dupliquée au maximum. La plupart ont reçu du matériel de formation qui leur permettra de faire des formations à l’échelle locale.

En outre, après ce camp régional on aura un camp national où nous allons impliquer les jeunes des 33 régions et provinces de la Côte d’Ivoire. Les jeunes qui sont dans les communautés rurales seront formés pour qu’ils puissent aller partager la bonne nouvelle de l’utilisation des technologies pour la transparence.

BS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s